L’apprentissage

L’apprentissage de l’ordinateur en ergothérapie

 

Vous êtes parents, aidant, enseignant d’un enfant pris en charge en ergothérapie pour l’apprentissage de la frappe automatisée sur outil informatique. Sachez que la production sur ordinateur ne s’acquiert pas du jour au lendemain et demande plusieurs mois (voire années pour certains cas) de prise en charge avec un professionnel. Cette durée varie en fonction de l’âge, de l’implication du patient et de la famille dans la prise en charge, de la fréquence de prise en charge et surtout des difficultés et troubles initiaux.

L’apprentissage de la frappe sur outil informatique nécessite un travail en amont sur les difficultés présentées par le patient et relevées lors du bilan : difficultés attentionnelles, sensori-motrices (motricité fine, dissociation des doigts, coordination des gestes), visuo-spatiales (manque d’organisation et de repérage dans l’espace). C’est pourquoi, il ne peut pas toujours être débuté dès la première séance.

L’ergothérapeute apprend aussi à l’enfant ou à l’adolescent à gérer l’utilisation de l’ordinateur : du branchement du matériel à la gestion des enregistrements des documents dans des dossiers spécifiques en passant par la maîtrise complète du logiciel de traitement de texte (ex : mise en page), de géométrie, de correction d’orthographe ou encore de reconnaissance vocale.

Il faut aussi savoir que chaque enfant ou adolescent ne réagit pas de la même manière face à la mise en place de l’outil informatique qui peut s’avérer être plus une contrainte qu’un avantage : stigmatisation, bouleversement des habitudes, stress face au refus de coopération de certains professeurs. C’est pour cela qu’un accompagnement encadré, avec une collaboration de tous les acteurs (thérapeute, parents, patient et enseignants) est nécessaire.

Pour accompagner un enfant dans cet apprentissage, des pré-requis sur le positionnement sont nécessaires.

 

Le positionnement face à l’ordinateur :

Ces conseils sont valables pour tout le monde ! Un mauvais positionnement lors d’une activité à durée prolongée peut entrainer des troubles musculo-squelettiques (TMS) responsables de douleurs et de pathologies chroniques (scoliose, avancement pathologique de l’épaule, dos arrondi, etc). Voici la plupart des positions que l’on peut observer (et elles ne sont pas toujours exagérées !) :

Ces postures ne permettent pas de garder les courbures naturelles de la colonne vertébrale. La bonne position a adoptée est la suivante :

L’angle formé par les hanches, les genoux et les coudes doit avoisiner les 90°. Pour cela, il faut ajuster le dossier et la hauteur de la chaise. Le dossier de la chaise doit épouser au mieux la forme du dos. Ne pas oublier les pauses !

 

La souris :

Le choix de la souris n’est pas à négliger. Hormis pathologie particulière, il faut préférer une souris de petite taille plutôt qu’une souris standard ou imposante. En effet, le fait d’avoir une petite souris diminue les amplitudes de mouvement ainsi que l’activité musculaire et permet une meilleure précision et une augmentation de la rapidité d’exécution.

Pour encore augmenter les performances et limiter l’inconfort, un appui sous l’avant-bras peut être placé.

 

Le positionnement au clavier :

Un positionnement spécifique est appris aux enfants dès le début de l’apprentissage : bras reposés, en appui sur les poignets, mains en « dos de tortue ». La position de base veut que les pouces reposent sur la barre espace et que la pulpe des doigts soit en correspondance avec les lettres suivantes :

Chaque doigt est apparenté à une touche du clavier. Cela sera appris au fur et à mesure à l’enfant. Laissez l’ergothérapeute faire l’apprentissage du clavier, vous pourriez laisser se créer de mauvaises habitudes que je devrais par la suite défaire. C’est pour cela aussi que ces conseils sont importants à respecter.

L’ordinateur sera introduit progressivement dans la vie quotidienne : d’abord par des travaux demandés chaque semaine par l’ergothérapeute, puis par la réalisation des devoirs scolaires à faire à la maison et enfin progressivement pour la prise de notes en cours et la réalisation des devoirs surveillés en classe.

L’apprentissage de la frappe automatisée sur outil informatique est une acquisition qui peut prendre beaucoup de temps. Beaucoup d’encouragements de la part de l’entourage et un travail régulier sont les solutions pour la réussite de cette prise en charge.

Comments are closed.